© Julius von Diergardt

Rencontre - Le français et l'engagement social au Burundi

  

Après avoir passé son bac en 2017, Julius von Diergardt, 18 ans, a pris une "pause" pour s'engager socialement. De janvier à avril 2018, il s'est rendu au Burundi, un des pays les plus pauvres du monde. Là-bas, il a travaillé au Centre Nouvelle Espérance, qui soutient les personnes atteintes du sida dans les domaines médical, psychologique, juridique et social. Sa mission était de faciliter leur insertion dans la société et dans le monde du travail grâce à des microcrédits et à des formations.  

Le Burundi est un pays francophone. Sans connaissances en français, Julius n'aurait pas eu accès à ce poste. Pour cela, il a suivi un cours intensif avant le début de son séjour. 

Julius est un exemple qui montre qu'en plus d'offrir des perspectives d'études et d'emplois, la maîtrise du français est un réel atout pour s'engager socialement et pour échanger dans le monde entier.
 

En mai dernier, il s'est rendu dans des écoles de NRW pour parler aux élèves de son expérience au Burundi et du lien entre le français et l'engagement social.
 


© Julius von Diergardt